Le Miroir de la Vie Humaine: l'ensemble des émissions



Pour les 350 ans de François Couperin, Christiane Weissenbacher vous propose de découvrir l'ensemble des pièces pour clavecin du compositeur dans une émission inspirée du   livre The Mirror of Human Life de Jane Clark et Derek Conon (Keyword Press, 2011), présentée selon une déclinaison originale en dix épisodes thématiques, illustrée à partir de l'intégrale de Noëlle Spieth (Solstice, 2004), et agrémentée de lectures faites par les comédiens Jean Lorrain et Ildiko Lorentz.

1. La Famille Royale

 

- à 00’42 : Le roi Louis XIV (6’12)
La Majestueuse (O1)

- à 06’12 : Les épouses Marie-Thérèse d’Autriche et Mme de Maintenon  (11’55)
L’Espagnolette et La Favorite ou Chaconne à deux temps (O3), La Prude (O2)

- à 18’07 : Fils et petit-fils, Grand Dauphin et Duc de Bourgogne (8’52)
L’Ausoniène (O8), La Ténébreuse (O3)

- à 26’59 : Louis XV, l’Infante-Reine  et Marie Leszczýnska (8’10)
La belle Javotte autrefois l’Infante (O24), La Princesse Marie et l’Air dans le goût polonais (O20) 

- à 35’09 : Le Duc Du Maine (6’25)
L’Allemande l’Auguste (O1)

- à 41’34 : Le Prince et la princesse de Conti (19’37)
Les Grâces incomparables ou la Conti, L’Himen-Amour et La Distraite (O16), Les Regrets (O3)

- à 1h01’11 : Le Duc et la Duchesse d’Orléans (42’42)
La Corybante (O12), La Régente ou la Minerve, Le Dodo ou l’Amour au berceau et L’Evaporée (O15), Les Lys naissants, Les Roseaux, L’Engageante, Les Folies françaises et L’Ame en peine (O13), Les Petites Crémières de Bagnolet (O17)

- à 1h43’53 : La famille de Louis III de Bourbon-Condé (13’37)
La Bourbonnaise (O1), Le Petit-Deuil ou les Trois Veuves, La Princesse de Sens, L’Insinuante et La Séduisante (O9)

- à 1h57’30 : La Duchesse Du Maine (3’51)
La Charolaise (O2)

2. La Vie de château




- à 0’41 : La cour de la Duchesse Du Maine (17’09)
Les Abeilles (O1), La Lugubre (O3), Le Moucheron et Le Gazouillement (O6), La Diane, La Fanfare pour la Suite de Diane (O2)

- à 17’50 : Les jardins du château (28’54)
Les Sylvains et la Pastorelle (O1), Les Bergeries, Les Moissonneurs et Les Barricades mystérieuses (O6), Les Ondes (O5), Les Gondoles de Delos (O23)

- à 46’44 : La toilette (début) (10’14)
La Badine (O5), La Milordine (O1), L’Engageante (O13), Le Bavolet-flottant (O9)

- à 56’58 : La toilette (fin) (28’40)
La Bandoline (O5), L’Artiste (O19), Les Papillons (O2), Les Brimborions (O24), Les Agréments (O5), La Galante (O12), L’Enjouée (O19), La Majestueuse (O1)

- à 1h 25’38 : La Bouteille (20’48)
Les Vendangeuses (O5), La Marche des Gris-Vêtus et Les Bacchanales : Enjouements bachiques, Tendresses bachiques, Fureurs bachiques (O4), La Triomphante : Bruits de guerre, L’Allégresse des Vainqueurs, Fanfare (O10)

- à 1h 46’26 : La fin de la fête (11’37)
La Lutine (O3), La Flore (O5), Le Réveil-Matin (O4)

3. La Danse 





- à 0’41 : La forme-danse (2’24)

- à 3’05 : L’allemande (4’49)
L’Allemande à deux clavecins (O9)

- à 7’54 : La courante (7’40)
Courante (O17), Première et seconde courantes (O8)

- à 15’34 : Courantes vocales et dansées (8’08)
Première et seconde courantes (O5), Première et seconde courantes (O2)

- à 23’42 : Courantes amoureuses (10’43)
Première et seconde courantes (O1), L’Intime, mouvement de courante (O12), Première et seconde courantes (O3)

- à 34’25 : La sarabande (9’01)
La Dangereuse (O5), L’Unique (O8)

- à 43’26 : La gavotte (9’13)
Gavottes (O1, O2, O3, O8, O26)

- à 52’39 : Le menuet  (8’44)
Menuets (O1, O2, O3, O9), Menuets croisés (O22

- à 1h 01’23 : Gigue et canarie (8’44)
Gigues (O5, O8), Les Canaries (O2)

-à1h10’07 : Passepied, Rigaudon et Contredanse  (9’50)
Passepied et Rigaudon (O2), Matelotes provençales (O3), La Nanette (O1)

- à 1h 19’57 : Danseurs et danseuses (3’18)
La Basque (O7)

- à 1h 23’15 : Rondeau et passacaille (10’26)
Rondeau et Passacaille (O8)

- à 1h33’41 : L’esprit de la danse (2’30)

- à 1h 36’11 : Concerts Royaux (18’32)
Quatrième Concert Royal

- à 1h 54’43 : Complément (5’37)
La Chazé (O7)


4. La carte de Tendre




- à 0’41 : Madame de Scudéry (10’07)
Les Sentiments (O1), Les Langueurs tendres (O6)

- à 10’48 : L’Embarquement pour Cythère (9’17)
L’Anguille (O22), Les Pèlerines (O3)

- à 20’05 : La Carte de Tendre (11’12)
La Rafraichissante (O9), L’Attendrissante (O18)

- à 31’17 : La Carte de Badin (8’46)
La Voluptueuse (O2), Les Charmes (O9)

- à 40’03 : La scène du Rossignol (début) (13’48)
Le Rossignol en amour et son Double, La Linotte effarouchée, Les Fauvettes plaintives (O14)

- à 53’51 : La scène du Rossignol (fin) (9’35) 
Le Rossignol vainqueur, La Juillet, Le Carillon de Cythère, Le Petit Rien (O14)

- à 1h 03’26 : La scène du Trophée (7’19)
 Le Trophée, La Suite du Trophée (Premier Air et Second Air), Le Point du jour (O22)

- à 1h 10’45 : La scène de Cupidon (11’12)
Les Dards homicides et Les Guirlandes (O24), Le Croc-en-jambe (O22)

- à 1h 21’57 : L’amour libertin  (11’20)
 Satyres chèvre-pieds (O23), La Reine des cœurs et La Bondissante (O21)

- à 1h 33’17 : Sœurs et vestales (11’04) 
Les Vestales (O16), Sœur Monique (O18)

- à 1h 44’21 : Bis en version de chambre (début) (8’28)
Le Rossignol en amour, son double, et La Juillet (O14)

- à 1h 52’49 : Bis en version de chambre (fin) (6’28)
Les Vestales (O16)

5. Le théâtre

 
 

- à 0’41 : Le monde du théâtre (18’55)
Les Ombres errantes (O25), Les Fastes de la grande et ancienne Ménestrandise (O11)

LA COMEDIE FRANCAISE

- à 19’36 : Crébillon (6’37)
La Zénobie (O11)

- à 26’13 : La famille Dancourt (12’24)
La Florentine (O2), L’aimable Thérèse (O16), La Manon (O1), La Mimi (O2)

- à 38’37 : Les Verneuil  (6’28)
La Verneuil et La Verneuillète (O18)

- à 45’05 : Jeanne de Beauval (6’05)
La fine Madelon et La douce Jeanneton (O20)

- à 51’10 : La Longchamp ou la Raison (4’18)
La Fleurie ou la tendre Nanette (O1)

LA COMEDIE ITALIENNE

- à 55’28 : L’Arlequin Evaristo Gerardi (8’02)
L’Arlequine et L’Audacieuse (O23)

- à 1h 03’27 : Drôles de corps ! (12’08)
Le Gaillard-Boiteux O18), Le Drôle de Corps (O16), La Flatteuse (O2)

- à 1h 15’34 : La Spinette Maria Teresa d’Orsi (6’45)
L’Epineuse (O26)

- à 1h22’18 : Scènes diverses (9’35)
Les Tricoteuses (O23), La Pantomime (O26), La Boufonne (O25)

- à 1h 31’54 : L’ACADEMIE ROYALE DE MUSIQUE (19’26)
L’Atalante (O12), 6 extraits du 8ème Concert Royal

- à 1h 51’20 : Bis en version de chambre (8’46)
L’aimable Thérèse et Le Drôle de Corps (O16)

6. Les goûts réunis

 
 
- à 0’41 : Les spectacles de la Foire (4’41)
Le Tic-toc-choc ou les maillotins (O18)

- à 5’22 : Le théâtre de la Foire (5’57)
Les Calotins ou la pièce à trétous, Les Calotines (O19)

- Les Goûts réunis au Théâtre italien
. à 11’19 : Montchenay (5’03)  La Sophie (O26)
. à 16’22 : Desmarets (5’57)  La Visionnaire (O25)
. à 22’19 : Boisfranc (7’11) L’Amphibie (O24)
. à 29’30 : Brueys et Palaprat (4’50) La Pateline (O4)

- à 34’20 : Les sœurs Loyson (14’01)
Les Nonètes (O1), Les Juméles (O12), Les Chérubins ou L’aimable Lazure (O20)

- à 48’21 : Regnard (3’32)
 L’Ingénue (O19)

- à 51’53 : Dufresny (13’25)
Les Amusemens (O7), Les vieux Seigneurs et Les jeunes Seigneurs, cy-devant les petits Maîtres (O24)

- à 1h 05’18 : Regnard et Dufresny (5’30)
Les Chinois (O27)

- à 1h 10’48 : Couperin et la musique italienne à la cour des Stuarts (7’57)
Les Plaisirs de Saint-Germain (O1), L’Antonine (O2)

- à 1h 18’37 : Les premières sonates en trio de Couperin (8’10) 
 La Pucelle (extraite des Nations)

- à 1h 26’47 : Langue et instruments, premiers indices nationaux (7’42)
 La Laborieuse (O2)

- à 1h 34’29 : La plus belle sonate en trio de Couperin (14’54)  
L’Apothéose de Corelli

- à 1h 49’23 : La réunion des goûts français et italien (11’50)  
L’Apothéose de Lully


7.Musique et peinture

 


- à 0’42, Le monde du chant: Elisabeth Danneret, Françoise Moreau, Gabriel-Vincent Thévenard, Mademoiselle de Maupin, Jacques d’Estival (22’18)
La Babet
(O2), La Tendre Fanchon (O5), La Gabrièle, L’Amazone et La Fringante (O10), La Létiville (O16)

- à 22’18, Le monde du clavecin: Elisabeth Jacquet de La Guerre, Mademoiselle de La Plante, les ornements, le style luthé, les mains croisées, la pratique (19’31) 
La Terpsicore (O2), La Muse-Platine (O19), La Princesse de Chabeuil ou La Muse de Monaco (O15), Les Tours de passe-passe (O22), La Diligente (O2)

- 41’49, L’organiste Gabriel Garnier (4’26)
 La Garnier (O2)
 
- à 46’15, Luth et guitare : Jean Antoine Logi et Angelo Costantini (9’24)
 La Logivière et L’Angélique (O5)

- à 55’39, La Harpe (3’01) 
La Harpée (O21) 
 
- à 58’38, Le gambiste Antoine Forqueray (11’33) 
La Superbe ou La Forqueray, Les Petits Moulins-à-vents, Les Timbres (O17)

- à 1h 10’11, Hautbois et musettes (11’08)
 Les Vergers fleuris, La Musette de Taverny, La Musette de Choisy (O15)

- à 1h21’04, Percussions (2’26)
 Les Tambourins (O20)

- à 1h 23’39, Compositeurs : Jean-Baptiste Morin et Françoise-Charlotte de Ménethoud (19’49) 
La Morinète (O8), La Ménetou et Les Petits Ages (O7) : La Muse naissante, L’Enfantine, L’Adolescente, Les Délices

- à 1h 43’19, Les peintres Watteau et Raphaël (16’05)
 L’Enchanteresse (O1), La Fileuse (O12°, La Raphaèle (O8)

8.Couperin et ses proches


 
- à 1’00, Les serviteurs des grands (24’38)
 L’Etincelante ou la Bontems et Les Grâces naturelèles (O11), La Sézile (O20), La Nointéle et La Mézangère (O10), La Castelane (O11)

- à 25’38, Le quartier de Saint Gervais (17’31) 
Les Laurentines (O3), La Bersan (O6), L’Olympique (O9), La Boulonaise (O12), La Villers (O5)

- 43’09, La famille de Couperin (10’37)
La Croûilli ou La Couperinéte (O20), Qui dat nivem (motet)

- à 53’40, Couperin et l’Eglise (10’04) 
Tierce en taille (Messe des Paroisses), Première Leçon de Ténèbres

- à 1h 03’44, Un homme surmené (15’22)
 2ème et 6ème Préludes de L’Art de toucher le clavecin, La Convalescence (O26), Les Pavots (O27)
 
- à 1h 19’16, Couperin et la franc-maçonnerie (12’25)
La Mystérieuse et La Montflambert (O25), La Commère (O6)

- à 1h 31’41, Couperin et les femmes (7’26)
 La Vauvré (O12), La Harpée (O21)

- à 1h 39’07, Couperin tel qu’en lui-même (21’41)
La Couperin (O21), Les Idées heureuses (O2) L’Exquise (O27), La Muse victorieuse (O25)



9.L'humour de Couperin 


- à 0’40, la quintessence de la personnalité de Couperin (4’03) : 
La Petite Pince-sans-rire (O21) 
 
1) L’humour blanc (langage)
- à 04’43, féminin, adjectifs et diminutifs (4’46):

 Les Grâces incomparables ou la Conti (O16, version de chambre)
- à 09’29, antonomase (4’02): 
 L’Angélique (O5)
- à 13’31, mutations de patronymes (3’37):
La Létiville
(O16, version de chambre)
- à 17’08, métonymie (4’48):  
Le Tic-toc-choc ou les Maillotins (O18)
- à 21’56, antiphrase (6’27):
 L’Himen-Amour (O16, version de chambre)
- à 28’23, oxymore (2’15): 
 La Douce et piquante (O15)
- à 30’38, syllepse et paronomase (2’22): 
 La belle Javotte autrefois l’Infante (O24)
- à 33’00, effets prosodiques (3’24):
« A moi ! Tout est perdu ! »
(air à boire en canon)

2) à 36’24, humours violet (anticléricalisme), noir (pessimisme), et jaune (autodérision) (3’40):
Les Bagatelles
(O10)

3) à 40’04, humours bleu (fantasque) et vert (enfantin) (4’21):
Le Dodo ou l’amour au berceau (O15)

4) l’humour rouge (satire politique et sociale)
- à 44’25, la Maintenon (6’44):
 
La Favorite ou la Chaconne à deux temps (O3)
- à 51’09, tartuffes, Dominicains et flatteurs (7’36):
 La Musette de Choisy (O15, sans bourdon), Les Culbutes jxcxbxnxs (O19)
- à 58’45, la guilde de la Ménestrandise (10’10):
 Les Fastes de la grande et ancienne Mxnxstrxndxsx (O11, actes II à V)
- à 1h 08’55, vieux courtisans et jeunes dandys (7’04):  
Les Vieux Seigneurs … et Les Jeunes Seigneurs…(O24)
- à 1h 15’59, les littérateurs du café St Laurent (4’59):  
Les Laurentines (O3)
- à 1h 20’58, les agioteurs (1’36)

 5) à 1h 22’34, l’humour rose (grivois) (7’43):
Les Délices (O7), La Crouïlly ou la Couperinette (O21), Les Coucous bénévoles (O13)

6) l’humour orange (gentillet)
- à 1h 30’17, sujets comiques en eux-mêmes et « atticisme » (6’39):

 La Terpsicore (O2)
- à 1h 36’56, objets anodins : imitations (2’16) 
Les petites Crémières de Bagnolet (O17)
- à 1h 39’12, objets anodins : double sens (5’53)
 Les Agréments (O5)
- à 1h 45’05, objets anodins : peinture de caractère (8’32): 
La divine Babiche (O24), La Distraite (O16, version de chambre)

à 1h 53’37, le mot de la fin (6’38): 
 La Saillie (O27)



10.Couperin après Couperin

 

 

 

Le XVIIIe siècle

- à 00’40, les parodies (4’08)La Fileuse de Mr Couperin (= La Babet, O2)
- à 04’48, les dédicaces: Montéclair, Siret, Chauvon (1’20)
- à 06’08, les transcriptions : Robert de Visée (10’45)
Les Silvains de Mr Couperin, La Ménetou de Mr Couperin
- à 16’53, les « La Couperin » : Forqueray, Caix d’Hervelois, Dornel, Dagincourt (13’56)La Couperin d’A. Forqueray, La Couprin de L. de Caix d’Hervelois, La Couperin de F. Dagincourt

Le XIXe siècle

- à 30’49, les premiers éditeurs et Wanda Landowska (3’54) début de La Favorite (O3)

Le XXe siècle

- à 34’43, Claude Debussy (8’50)Etudes, « Pour les agréments » (8/12)
- à 43’33, Ravel, Le Tombeau de Couperin (29’49)
Prélude, Fugue, Forlane, Menuet, Rigaudon, Toccata
- à 1h 13’22, Richard Strauss, Tanzsuite et Divertimento  (32’10)Entrée…, Carillon, Sarabande, Gavotte, Tourbillon, Allemande, Marche

Le XXIe siècle

- à 1h 45’32, José Luis Turina (5’58)début de L’Art d’être touché par le clavecin (sonate pour clavecin)
- à 1h 51’30, Jean Philippe Viret (6’57)La Muse-Plantine
- à 1h58’27, le mot de la fin (1’32)