Le Quatuor Ebène interprète Mendelssohn.

A l’occasion de la parution de son disque consacré aux Quatuors à cordes en la majeur opus 13 et en fa mineur opus 80 de Félix Mendelssohn et en mi bémol majeur de Fanny Mendelssohn, Raphaël Merlin, violoncelliste, du Quatuor Ebène nous a accordé un entretien. Dans la continuité de son dernier enregistrement consacré à Mozart, le Quatuor Ebène a voulu rendre hommage à Felix Mendelssohn – le « Mozart du 19e siècle » ainsi que l’appelait son ami Robert Schumann –, et à sœur Fanny. La musique de Felix Mendelssohn, si émouvante, est animée d’une flamme romantique qui oscille entre une certaine majesté humaniste, le transport amoureux et la douleur humaine. La fraîcheur de l’opus 13, son premier quatuor publié, et l’ultime cri de désespoir de l’opus 80, composé après la disparition de sa sœur Fanny, se répondent tels l’alpha et l’oméga du cycle de quatuors de Felix. Cette parution majeure du Quatuor Ebène constitue l’un des plus beaux disques consacrés à Mendelssohn ces dernières années.  




Virgin Classics 464546 2 1