Interview de Racha Arodaky





Après Haendel et Scarlatti, Racha Arodaky enregistre Bach

Racha Arodaky étudie au CNSM de Paris dans la classe de Dominique Merlet. À 19 ans elle part se confronter à la mythique école russe au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec Yevgueni Malinine. Exceptionnellement douée, elle construit une expérience unique au sein des écoles les plus prestigieuses de son instrument. Sa rencontre avec Murray Perahia, dont elle est pendant plusieurs années l’une des rares élèves, parachève son ascension vers les plus grandes traditions pianistiques.
Si Racha Arodaky est une valeur confirmée du piano français, elle le doit non seulement à sa maîtrise technique, mais également à l’authenticité de sa personnalité.

Les interprétations de Racha Arodaky sont toujours des découvertes par la délicatesse des attaques et la vitalité des sonorités. Elles lèvent le mystère sur le potentiel expressif d’un répertoire, visent la plus haute intensité musicale, sans faux-semblants.

Racha Arodaky oriente son répertoire vers le répertoire romantisme mais aussi le répertoire baroque avec l’enregistrement des sonates de Domenico Scarlatti, des suites de GF Haendel et les partitas de JS Bach.


A écouter samedi 26 novembre de 13h40 à 17h40 le portrait qu'Yves consacre à Julia Varady à l'occasion des 70 ans de la chanteuse.


Soutenez Accent 4!


Aidez Accent 4 ! – Soutenez Accent 4 ! – Aidez Accent 4 !

Ce sont les dons des auditeurs qui nous permettent de continuer nos actions et de vous proposer un programme sans publicité.

Votre geste de solidarité contribue à assurer la pérennité d’une radio originale, à l'amélioration de nos programmes et la diffusion en FM et par internet.

Les dons à Accent 4 vous permettent de bénéficier d'une réduction d'impôts de 66 % de ces dons, dans la limite de 20 % de revenu imposable.

Pour un don de 50 €, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 33 €. Le coût réel de votre don sera de 17 €.

Les dons peuvent permettre aux entreprises de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu ou les sociétés de 60 % de ces dons, dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires HT.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous téléphoner au 03 88 75 12 03.

Vous pouvez effectuer un don sur le site d’Accent 4 : www.accent4.com

Ou nous adresser un chèque à l’adresse suivante :

Accent 4

22 rue du Faubourg de Pierre

67000 Strasbourg

Sena Jurinac - Montserrat Figueras





Le monde du chant est en deuil avec les disparitions de Sena Jurinac et de Montserrat Fugueras.

La grande cantatrice Sena Jurinac, star des années 1940, 1950 et 1960, soprano appréciée dans les opéras de Wolfgang Amadeus Mozart et Richard Strauss, est décédée mardi à l'âge de 90 ans, annonce mercredi l'Opéra de Vienne (Staatsoper) dans un communiqué. La nouvelle avait été révélée mercredi matin par la radio-télévision publique autrichienne ORF sur son site internet, alors que la cantatrice avait fêté ses 90 ans le 24 octobre. Pour le Directeur général de l'Opéra de Vienne, le Français Dominique Meyer, "nous portons le deuil d'une artiste légendaire, qui n'a pas seulement durablement marqué l'Opéra de Vienne, mais le monde entier de l'opéra". En hommage à la cantatrice, le Staatsoper organise une exposition du mardi 29 novembre au dimanche 4 décembre. (Source lepoint.fr)

La soprano catalane Montserrat Figueras est décédée mercredi à Barcelone d'un cancer, à l'âge de 69 ans, a annoncé sa maison de disque Alia Vox qu'elle avait créée avec son mari Jordi Savall.

Née à Barcelone le 15 mars 1942 dans une famille de mélomanes, elle avait fondé avec son mari en 1974 la formation Hesperion XX pour interpréter et remettre au goût du jour le répertoire musical hispanique et européen d'avant 1800. (Source liberation.fr)

Accent 4 à Metz


A l'occasion d'Orchestre en fête, Accent 4 s'est installé dans les locaux de l'Orchestre national de Metz.
France 3 a saisi l'évènement.
http://www.pluzz.fr/jt-19-20-lorraine-2011-11-22-19h00.html

Orchestres en fête - Accent 4 à Metz


En partenariat avec l’Orchestre national de Lorraine, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre symphonique de Mulhouse et l’Orchestre de Besançon Montbéliard France Comté.


L’Opus Café opus 77 : Accent 4 en direct de l’Orchestre national de Metz,

le lundi 21 novembre de 14h à 17h.

Olivier Erouart et Michelle Beck recevront :

Rémy Abraham, corniste

Micaël Cortone d’Amore, tubiste

Anne-Claire Boyard, administratrice de l’Orchestre symphonique de Mulhouse

Claire Duquesnois, altiste

Christoph Ehrenfeller, compositeur en résidence à l’Orchestre symphonique de Mulhouse

Philippe Fanjas, directeur de l’Association française des orchestres

Antoine Fonté, adjoint à la culture de la ville de Metz, président de l’Orchestre national de Lorraine

Jacques Mercier, chef d’orchestre

Patrick Minard, directeur général de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg
Michèle Paradon, directrice de la programmation de l’Arsenal de Metz
Thierry Pécou, compositeur en résidence à l’Orchestre national de Lorraine

Jérôme Thiebaux, administrateur de l’Orchestre de Besançon Montbéliard France Comté
Marie-Sophie Vantourout, violoniste

L’entrée est libre à cette émission.

Maison de l'Orchestre : 31 rue Belletanche 57000 Metz

Augustin Hadelich invité de l'OPS


Le jeudi 17 et le vendredi 18 novembre à 20h30 au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg, l'Orchestre philharmonique de Strasbourg invite le jeune violoniste Hadelich qui, sous la direction de Kazuki Yamada, interprètera le Concerto pour violon en ré majeur opus 35 de Tchaïkovski.

Augustin Hadelich

Né en Italie en 1984, de parents allemands, le violoniste est diplômé de la prestigieuse Juilliard School de New York, où il a notamment étudié avec Joel Smirnoff. Lauréat, en Grande-Bretagne, du Borletti-Buitoni Trust (qui aide les jeunes artistes) en 2011, il a également obtenu une bourse Avery Fisher Career en 2009. Médaille d'or au Indianapolis international violin compétition (en 2006), le virtuose est une des figures marquantes de la jeune génération de violonistes. Au nombre des temps forts de sa carrière, mentionnons ses débuts, en 2010, avec le New York Philharmonic, sous la direction d’Alan Gilbert au Bravo ! – Vail Valley Music Festival (dans le Concerto de Mendelssohn) ou ses trois concerts au Carnegie Hall en 2008 : dans le Double Concerto de Brahms tout d’abord (sous la baguette de Miguel Harth-Bedoya avec le violoncelliste Alban Gerhardt et le Fort Worth Symphony Orchestra) puis en récital et, enfin, dans le Concerto n°5 de Mozart (avec le New York String Orchestra et Jaime Laredo). Parmi les disques enregistrés par Augustin Hadelich, il faut citer une passionnante version des douze Fantaisies pour violon seul de Telemann (Naxos, 2009) ou Flying Solo (Avie, 2009) regroupant des pages de Bartók, Paganini ou encore Ysaye. Son plus récent opus, réalisé avec le pianiste Robert Kulek, s’intitule Échos de Paris (Avie, 2011) et rassemble des œuvres de Poulenc, Stravinsky, Debussy et Prokofiev. Il joue le Stradivarius “ex-Kiesewetter” de 1723 qui lui est prêté par Clement et Karen Arrison grâce à la générosité de la Stradivari Society.

www.augustin-hadelich.com

Renseignements et réservations au 03 69 06 37 06

Brigitte Fossey au Temple Neuf





Brigitte Fossey, au Temple Neuf, le vendredi 11 novembre à 20h30.

Jehan Alain (1911-1940) : lettres du front et autres écrits en musique.

Le compositeur et organiste Jehan ALAIN, mort à 29 ans, est issu d’une grande famille de musiciens, dont sa petite sœur Marie-Claire ALAIN est l’une des organistes les plus connues dans le monde .

Ce jeune génie eut hélas une destinée tragique, puisqu’il fut fauché par une mort héroïque au front de Saumur, le 20 juin 1940, à quelques jours de l’armistice…

De la génération des Messiaen et Duruflé, doté d’un langage musical unique et original, mais aussi de dons très attachants pour l’écriture, la poésie, le dessin, Jehan ALAIN a marqué de son empreinte particulière la musique pour orgue du XXème siècle, malgré sa disparition prématurée. Ses oeuvres les plus célèbres (Litanies, Les Trois Danses…) sont aujourd’hui jouées dans le monde entier.

Le spectacle mettant en scène l’actrice Brigitte Fossey et l’organiste Michel

Bouvard, veut illustrer, à l’occasion de son centenaire, la personnalité si riche, aux multiples facettes, de ce personnage hors du commun mais profondément « humain », qu’était Jehan ALAIN.

ALAIN (1911-1940) : « Lettres du front et autres écrits en musique »

Brigitte FOSSEY, récitante et mise en scène

Michel BOUVARD, grand orgue

Billetterie : plein tarif, 15€ / demi-tarif, 10€ (membres AACTN et Accent 4, moins de 26 ans, handicapés, chômeurs).

Ecoutez l’entretien de Brigitte Fossey, enregistré le 7 novembre.

Crédit photo : Charlotte Schousboe