Carnaval de Schumann


Rien de plus visuel que le Carnaval de Schumann, avec ses costumes, ses portraits, ses danses, ses « scènes mignonnes », et toutes les images issues de l’ « imagination » jean-paulienne… L’histoire prend des allures de polar quand on arrive au pied des mystérieux « sphinxes », et l’enquête est à mener sur le terrain d’une philologie à la fois musicale, littéraire, et personnelle. Par le biais des « compagnons de la ligue de David », le Carnaval est en réseau avec d’autres oeuvre de Schumann, ainsi qu’avec les articles que le compositeur écrivit pendant dix ans dans la Neue Zeitschrift für Musik. Mais l’aspect le plus intéressant du Carnaval reste son projet formel, une série de danses qui sont autant de « variations de caractère », et qui prouvent que la vérité n’existe que dans la confrontation de différentes interprétations d’une même réalité.

Un film à voir sur :

http://uoh.fr/sections/arts/musique/scenes-mignonnes-sur

L'ONL publie son premier DVD


L'Orchestre national de Lille publie son premier DVD.
Jean-Claude Casadesus dirige les Choéphores et le Bœuf sur le toit de Darius Milhaud et le Gloria de Francis Poulenc avec la complicité de Nicole Garcia, Wolfgang Holzmair, Olga Pasichnyk, Nora Gubish.

Un concert enregistré le 24 mars 2010 au Nouveau siècle de Lille.

Ce DVD est envoyé sur simple demande à info@onlille.com (dans la limite des stocks disponibles.)

Jules Stockhausen par Geneviève Honegger


Itinéraire d’un chanteur à travers vingt années de correspondance, 1844-1864
Lettres réunies et annotées par Geneviève Honegger.

Jules Stockhausen (1826-1906), célèbre baryton et pédagogue allemand, ne rejoint sa patrie d’élection qu’après un long cheminement. Né à Paris, il passe sa jeunesse à Guebwiller (Haut-Rhin), ville natale de sa mère, cantatrice, avant d’aller faire ses études dans la capitale. Élève au Conservatoire, c’est en dehors de l’institution qu’il trouve son véritable maître, Manuel García. Après avoir tenté sa chance en Angleterre, il se tourne vers la scène, en Allemagne puis à l’Opéra-Comique, pour se consacrer enfin à son répertoire de prédilection, le lied et l’oratorio, avec lequel il parcourt l’Europe. Interprète scrupuleux, il souhaite bientôt disposer d’un chœur et d’un orchestre pour mettre en œuvre un vaste programme musical et obtient en 1863 la direction de la Société philharmonique et de l’Académie de chant de Hambourg.

Telles sont les étapes suivies à travers vingt années d’une correspondance vibrante des découvertes, des luttes et des expériences d’un jeune homme à la curiosité insatiable. Jules Stockhausen s’y montre à la fois excellent épistolier, critique sévère ou admirateur fervent, témoin avisé de la vie musicale et politique. Parlant quatre langues, il en joue à merveille au gré de l’humeur et des sentiments. Au fil de la plume apparaissent les portraits, savoureux ou sensibles, de nombreux artistes: ses professeurs Louis Ponchard, François Habeneck et Manuel García ; Marietta Alboni, Jenny Lind ou Pauline Viardot, vedettes de la scène ; Clara Schumann avec laquelle le chanteur donne d’innombrables concerts ; Joseph Joachim et Johannes Brahms, mais aussi Camille Saint-Saëns, Charles Gounod ou Anton Rubinstein. C’est en même temps une invitation au voyage dans quelques hauts lieux de la musique, de la Société des concerts du Conservatoire à Exeter Hall, du Cirque des Champs-Élysées aux Fêtes musicales du Rhin, de la salle du Gürzenich qui ouvre ses portes à Cologne à la cathédrale de Brême où se pressent 3 000 auditeurs pour écouter la Passion selon saint Matthieu. Vie quotidienne, tournées harassantes, succès et découragements, tourmentes sentimentales, le lecteur partage l’intimité d’un artiste passionné, aussi ambitieux qu’exigeant, dont la foi profonde s’associe à une haute idée de sa mission.

Editeur : Symétrie

ISBN 978-2-914373-68-5
440 pages
paru en janvier 2011

David Fray sur jejouedupiano.com



Frédéric Gaussin s'entretient avec les plus grands pianistes de notre temps.
Après Murray Perahia, Arcadi Volodos, Evgeny Kissin, Nelson Freire..., Frédéric s'entretient avec David Fray.

Nul par ailleurs, vous ne lirez une interview aussi passionnante et aussi pointue.

A lire sur le site www.jejouedupiano.com

L'agenda des concerts


Vous avez envie d'assister à un concert. Vous n'avez aucune idée des concerts proposés! Accent 4 vous permet de les retrouver dans son agenda!
A consulter uniquement par les abonnés!

L'Opus Café du 24 janvier 2011




L’Opus Café : Accent 4 en direct du Café du Conservatoire,
le lundi 24 janvier de 18h à 20h.

L’Opus Café a pour vocation de tenir informé les auditeurs de l’actualité musicale classique en Alsace.

Olivier Erouart et Michelle Beck

recevront :

Mathieu Papadiamandis, pianiste et fondateur du site www.jejouedupiano.com
Frédéric Gaussin, doctorant
Laurent Cabasso, pianiste-concertiste et professeur au Conservatoire de Strasbourg
Marie-Claude Segard, directeur du Conservatoire de Strasbourg
Denis Haberkorn, directeur Mission Voix Alsace


ainsi que les chroniqueurs de L’Opus Café : Christiane Weissenbacher, Jean-Jacques Groleau.

L’entrée est libre à cette émission.


Prochain rendez-vous de L’Opus Café : lundi 7 février de 18h à 20h, en direct du Café du Conservatoire de Strasbourg.


CONTACTS
Directeur d’antenne Olivier Erouart
Téléphone 03 88 75 12 03 Portable 06 60 03 95 78
Adresse 22, rue du Faubourg de Pierre 67000 Strasbourg
Email olivier.erouart@accent4.com
Site Web www.accent4.com

Lundi 10 janvier L'Opus Café



L’Opus Café : Accent 4 en direct du Café du Conservatoire,

le lundi 10 janvier de 18h à 20h.

L’Opus Café a pour vocation de tenir informé les auditeurs de l’actualité musicale classique en Alsace.

Olivier Erouart et Michelle Beck

recevront :

Caroline Strauch, chargée d’édition et de programmation du Musée Würth

Harry Lapp, délégué général du Festival de Musique de Strasbourg

Bertrand d’At, chorégraphe et directeur du Ballet de l’Opéra national du Rhin

Bernard Verdier, président de l’Amia (amis de la musique sur instruments anciens)

Etienne Bardon, directeur musical de l’ensemble Volutes

René Schirrer, artiste lyrique

ainsi que les chroniqueurs de L’Opus Café : Christiane Weissenbacher, Jean-Jacques Groleau.

L’entrée est libre à cette émission.

Prochain rendez-vous de L’Opus Café : lundi 24 janvier de 18h à 20h, en direct du Café du Conservatoire de Strasbourg.

Seront invités : Mathieu Papadiamandis et Frédéric Gaussin.

Retrouvez dès le 11 janvier sur le site d'Accent 4 L'Opus Café et le dictionnaire facétieux de la musique.

CONTACTS

Directeur d’antenne Olivier Erouart

Téléphone 03 88 75 12 03 Portable 06 60 03 95 78

Adresse 22, rue du Faubourg de Pierre 67000 Strasbourg

Email olivier.erouart@accent4.com

Site Web www.accent4.com

Lundi 10 janvier L'Opus Café

L’Opus Café a pour vocation de tenir informé les auditeurs de l’actualité musicale classique en Alsace.

Olivier Erouart et Michelle Beck

recevront au Café du Conservatoire, le lundi 10 janvier de 18h à20h :

Caroline Strauch, chargée d’édition et de programmation du Musée Würth

Harry Lapp, délégué général du Festival de Musique de Strasbourg

Bertrand d’At, chorégraphe et directeur du Ballet de l’Opéra national du Rhin

Bernard Verdier, président de l’Amia (amis de la musique sur instruments anciens)

Etienne Bardon, directeur musical de l’ensemble Volutes

René Schirrer, artiste lyrique

ainsi que les chroniqueurs de L’Opus Café : Christiane Weissenbacher, Jean-Jacques Groleau.

L’entrée est libre à cette émission.

Accent soutient un nouveau site!



Créé par le lisztien Mathieu Papadiamandis, Jejouedupiano.com est le premier site de cours de piano en ligne interactifs et personnalisés pour tous les niveaux. D'Alkan à Weber, des bases de la technique aux arcanes des plus redoutables concertos, plusieurs centaines de morceaux sont explicitées pas à pas, en images, avec enregistrements intégraux et partitions commentées à l'appui, par les plus célèbres concertistes et pédagogues français: Jean-Marc Luisada, Marie-Josèphe Jude, Jacques Rouvier, Bruno Rigutto, Laurent Cabasso, François Chaplin... avec lesquels il est possible de converser en direct ou d'échanger individuellement, de chez soi, pour 19,90 € par mois ! L'ensemble, compatible Ipad et Iphone, s'enrichit d'un magazine en accès libre (interviews de virtuoses, tests de piano, dossiers), constamment renouvelé lui aussi.