Editorial avril 2010

Le Mot du Président

A l’heure où vous lisez ces lignes, Accent 4 a répondu à l’appel à candidatures lancé le 16 janvier 2010 par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), en vue du renouvellement des fréquences analogiques en Alsace et en Lorraine. En déposant notre dossier de candidature auprès du Comité technique radiophonique (CTR) de Nancy le 18 mars, nous avons respecté le délai fixé par le CSA au 19 mars.

Notre candidature comporte deux volets.

Le premier concerne le renouvellement des autorisations dont nous disposons actuellement sur Colmar, Sélestat et Strasbourg. Sur ces trois sites, nous demandons le maintien de nos fréquences (90.4 à Colmar, 98.8 à Sélestat et 96.6 à Strasbourg).

Le second volet traduit notre volonté, exprimée ici à plusieurs reprises déjà, d’étendre notre zone de couverture. Nous demandons au CSA de nous accorder deux fréquences nouvelles, l’une à Mulhouse, l’autre à Saverne. Nous vous avions fait part de notre souhait d’étendre aussi la couverture vers le nord de la région, mais aucune fréquence ne se libèrant en définitive à Haguenau, nous devons renoncer à ce projet, du moins provisoirement.

Concernant Mulhouse et Saverne, rien n’est cependant acquis d’avance, car les candidats sont très nombreux et les fréquences disponibles très rares ! Pour nous donner les meilleures chances, nous avons construit notre dossier autour de la dimension régionale de notre projet radiophonique, tel que vous pouvez le constater tous les jours à l’antenne, puisque nos annonces de concert comme la diffusion de concerts enregistrés concernent depuis longtemps déjà les zones de Mulhouse et de Saverne.

Notre dossier, comme tous ceux qui auront été déposés, est maintenant en cours d’instruction auprès des services du CTR, avant sa transmission ensuite aux neuf « Sages » du CSA qui prendront leur décision selon un calendrier qui n’est pas connu à ce jour, mais qui devrait nous mener au début de l’été.

Ce dossier, nous devons ensemble l’accompagner. De notre côté, nous allons activer nos réseaux à Mulhouse et Saverne, afin que notre projet provoque des échos favorables remontant vers CSA et qu’une dynamique se créée sur le terrain autour de notre projet d’extension. De votre côté, chers lecteurs et auditeurs, n’hésitez pas à faire connaître les enjeux de ce projet à vos interlocuteurs et connaissances des zones de Mulhouse et de Saverne afin qu’une telle dynamique puisse s’amplifier.

Nous venons d’aborder le printemps, la saison autorisant tous les espoirs. Celui que je formule, au nom d’Accent 4 et de la communauté d’auditeurs que vous représentez, c’est l’espoir que notre projet connaisse la réussite et qu’ainsi Accent 4 puisse correspondre encore mieux au slogan qui est le sien : « la musique classique en Alsace ».

Hubert Metzger